Rechercher
  • Thomas Boudru

Le succès des via ferrate


La via ferrata (de l'italien « voie ferrée ») est un itinéraire aménagé dans une paroi rocheuse, équipé avec des éléments métalliques spécifiques (câbles, échelles, rampes, etc.) destinés à faciliter la progression. La sécurité est optimale grâce à une ligne de vie qui permet l'auto assurage des pratiquants.


La via ferrata est également la pratique sportive sur ce type d'itinéraire, une activité intermédiaire entre randonnée pédestre et escalade. Les pratiquants de cette activité sont appelés les ferratistes.



Les premières via ferrata


La première via ferrata à vocation touristique est créée par Friedrich Simony au Hoher Dachstein dans les Préalpes autrichiennes en 1843. Après avoir réalisé l'ascension du sommet du Dachstein, il décide d'équiper la voie. L'équipement de la voie est achevé le 27 août 1843. Friedrich Simony réalise la première ascension le 2 septembre 1843. S'inspirant des techniques autrichiennes, l'armée italienne développe cette activité dès le début du xxe siècle en équipant certains passages escarpés des Dolomites avec des mains courantes et des échelons pour permettre aux troupes alpines de traverser ces passages avec du matériel lourd. Ces installations se multiplient au sein de nombreux massifs montagneux européens à partir des années 1950 jusqu'au milieu des années 1980 où apparaissent les premiers itinéraires de basse altitude s'adressant au grand public.



Les niveaux de difficulté

Les vie ferrate sont cotées en France et en Suisse par niveau de difficulté :

F : facile

PD : peu difficile

AD : assez difficile

D : difficile

TD : très difficile

ED : extrêmement difficile


Ces notations sont parfois suivies d'un + ou d'un - (ex: F + ou TD -) pour préciser la difficulté.


Les voies F et PD peuvent être pratiquées par les enfants, même jeunes, équipés d'un matériel d'assurage spécifique.

Les voies TD et ED ne sont jamais très techniques, mais demandent par contre une bonne résistance à l'effort et une certaine force.

En Autriche, en Allemagne, elles sont cotées :

A = facile

A/BB = peu difficile

B/CCC/D = difficile

DD/E = très difficile

EE/F = extrêmement difficile



Les fia ferrate les plus extrêmes


1. Via ferrata du chemin de la mort du Hua Shan / Chine


C’est probablement la via ferrata la plus impressionnante. Direction la Chine sur la montagne Hua Shan (2 200 mètres d’altitude) pour une via ferrata extrême qui emprunte des modules (planches de bois) posés ici il y a plus de sept siècles par des ermites taoïstes. La plupart des passages ont été marqués par le temps et certaines planches sont dans un piteux état... Le vide sous les passerelles est vertigineux. La via ferrata chemine entre plusieurs sanctuaires sur cette montagne considérée comme sacrée. Elle s'étend sur plus de 12 kilomètres et offre un dénivelé de 1 000 mètres. Plusieurs chutes mortelles ont déjà eu lieu sur la montagne, notamment sur le passage du Pont Courbé du Faucon sur lequel il est impossible de s'assurer.


2. Via ferrata de la grotte à Carret / France


Pas besoin d’aller loin pour trouver une via ferrata avec la plus grosse cotation possible. La France en regorge (environ 150 tous niveaux confondus), même s’il faut évidemment se rapprocher des Alpes ou des Pyrénées pour trouver les plus belles (on en recense cependant également en Lorraine, en Auvergne ou même en Normandie). Celle de la grotte à Carret est probablement une des plus difficiles. Classée ED+ (extrêmement difficile), cette dernière est située à une vingtaine de minutes de Chambéry et surplombe la Grotte de Carret. " Réservé aux pratiquants expérimentés, cet itinéraire fait appel à vos qualités physiques avec des passages vertigineux et athlétiques nécessitant une bonne condition " indique le descriptif. Il faut 1h45 pour la réaliser sur les 470 mètres de longueur et 170 de dénivelé.


3. Via ferrata du Caminito del Rey / Espagne (disponible dans le circuit Andalousie)


On peut désormais débattre sur le fait que Caminito del Rey soit réellement une via ferrata. II est vrai que cet itinéraire situé en Andalousie (Espagne), l’était il y a deux ans, avant sa rénovation et sa transformation en chemin pour un investissement total de 5,5 millions d’euros. Désormais sécurisé, El Caminito del Rey ("chemin du roi" en français) est situé à flanc de falaise, dans les gorges d'El Chorro. Construit entre 1901 et 1905 dans le cadre de la mise en fonctionnement de deux barrages hydroélectriques, cette via ferrata surplombe la rivière de plus de 700 mètres sur certaines portions. C’est en 2000 que les autorités ont décidé de la fermer après plusieurs accidents et de la rénover en chemin sécurisé désormais accessible pour tous.


Trouvez ci-dessous le lien d'une grand partie des via ferrata.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_via_ferrata



0 vue

Beer Bike Tour by CIRCUICIO

Circuicio

Place du Parc 85

4020 Liège

Belgique

BE 0627 980 869

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle